Edouard Petit

Pourquoi consulter un thérapeute de couple ?

Je ne connais pas beaucoup de personnes, hommes ou femmes, qui traversent une vie amoureuse sans qu’il n’y ait pas, à un moment ou un autre, des conflits qui éclatent au sein du couple.
C’est inévitable car nous sommes avant tout des êtres émotionnels, parfois submergés par des sentiments qui nous dépassent et sans que la raison puisse tout contrôler à ce moment-là !
Et ce que nous désirons profondément vivre peut alors se heurter avec la réalité de la vie quotidienne…
Une nouvelle prise de conscience s’installe, souvent caractérisée par de l’incompréhension : on a l’impression que nos besoins ne sont plus satisfaits, que la communication avec le conjoint est difficile et que la dynamique du couple s’essouffle, apportant son lot de frustrations.
C’est à ce moment-là que consulter un spécialiste du couple ou un psychologue expert de la relation amoureuse peut être une excellente solution pour trouver des réponses à la souffrance conjugale, avant d’envisager une séparation.
Dans cet article, nous allons justement aborder les principales raisons qui doivent pousser un couple en crise à entreprendre une thérapie, tout en partageant des témoignages de personnes qui ont réussi à traverser ces épreuves.

Sommaire

Rétablir la communication et le dialogue au sein du couple grâce à la thérapie

Un des buts de la thérapie de couple est tout d’abord d’aider à rétablir la communication et le dialogue au sein du couple en crise.
C’est même l’un des objectifs majeurs d’une thérapie conjugale réussie !
Lorsqu’un couple rencontre des difficultés à communiquer efficacement, les échanges peuvent vite se détériorer, laissant la place à l’incompréhension puis à des conflits qui peuvent se révéler parfois violents.
Un thérapeute de couple expérimenté, grâce à une approche empathique durant la séance et une positon de neutralité vis-à-vis de chacun des membres du couple, va permettre de rétablir une communication saine et constructive entre les partenaires.
Très souvent, les psychologues spécialistes des relations conjugales expliquent que : « la thérapie doit offrir un espace neutre et bienveillant, où chaque conjoint peut exprimer ses besoins, ses attentes et ses frustrations. Le thérapeute est là pour faciliter le dialogue, poser les bonnes questions et aider le couple à trouver de nouvelles manières de communiquer pour que chacun se sente écouté et compris par l’autre ».
Pendant la consultation, le professionnel va proposer des exercices pratiques afin d’améliorer la communication. L’écoute active ou l’expression juste des émotions peuvent être des solutions très pertinentes. Sophie et Marc, un couple de trentenaires parisiens ayant suivi une thérapie, témoignent : « Grâce aux conseils de notre thérapeute, nous avons appris à nous écouter vraiment, à ne plus nous couper la parole et à exprimer nos ressentis sans jugement. Cela a totalement transformé notre manière de communiquer et a renforcé notre lien amoureux. »
La thérapie permet aussi de prendre conscience des schémas de communication négatifs et d’apprendre à les remplacer par des interactions plus positives. En rétablissant un dialogue respectueux et en apprenant à se comprendre mutuellement, les nombreux conflits qui existaient auparavant diminuent considérablement : le couple peut alors profiter d’une relation apaisée et épanouie.

Diminuer les conflits et les tensions au sein de la relation amoureuse

Connaissez-vous l’analyse transactionnelle développée par le psychiatre Eric Berne dans les années 1950 ?

Avec cette approche, il est possible de diminuer les conflits et les tensions au sein du couple en apprenant à mieux communiquer. Cette approche pose comme principe que chaque individu possède trois « états du Moi » : le Parent (qui représente les normes et les règles), l’Adulte (qui analyse de façon rationnelle) et l’Enfant (qui exprime les émotions et les besoins affectifs).
Lors d’une dispute superficielle ou d’un conflit plus profond, les partenaires ont tendance à réagir depuis leur état du moi Enfant, de manière émotionnelle et irréfléchie. Cela crée des « transactions croisées », c’est-à-dire des échanges totalement improductifs où chacun pense avoir raison tout en se sentant incompris par le conjoint.
L’objectif de l’analyse transactionnelle est d’amener les conjoints à communiquer de façon plus mature et bienveillante, en utilisant plutôt leur état du moi Adulte. Ainsi, le thérapeute qui utilise ce modèle théorique va les aider à prendre conscience de leur mode négatif de communication pour le remplacer par un dialogue constructif. Isabelle, 48 ans et Paul, 52 ans, ont suivi une thérapie de couple et témoignent : « avant, c’était des disputes permanentes, où chacun voulait avoir le premier rôle. Nous avons appris à mieux nous exprimer, sans nous braquer, en sachant écouter le point de vue de l’autre. Maintenant, nous arrivons à désamorcer les conflits avant qu’ils ne s’enveniment. »
J’ai voulu prendre l’exemple de l’analyse transactionnelle car ce modèle est efficace en matière d’aide des couples qui sont en crise. Bien évidemment, ce n’est pas l’unique solution et d’autres voies comme la PNL, les TCC ou la thérapie ACT sont également pertinentes lorsqu’il s’agit de solutionner un problème ou une situation récurrente de conflit.

Une meilleure communication entre les conjoints

Retrouver de la complicité et de l'intimité émotionnelle avec son partenaire

La complicité et le sentiment de proximité émotionnelle au sein du couple sont absolument essentiels pour maintenir une relation épanouie sur le long terme : c’est comme cela que s’écrit et se renforce l’histoire du couple au fil des jours !

Selon la théorie triangulaire de l’amour de Sternberg, l’intimité est l’une des trois composantes clés d’une relation amoureuse réussie, aux côtés de la passion et de l’engagement. Cette intimité se manifeste par la proximité, l’attachement et le partage d’émotions vraies entre les deux partenaires.
Cependant, suivant les problématiques rencontrées, cette complicité peut s’éroder voire disparaître. Les couples qui traversent des crises et se posent des questions quant à la solidité de leur lien amoureux rapportent souvent un manque de partage affectif et une diminution des moments de connexion émotionnelle.
Pour retrouver cette intimité, le psychothérapeute va inciter les partenaires à s’accorder du temps de qualité, loin des préoccupations quotidiennes. Il va les encourager à partager des activités agréables, à avoir des discussions autour de sujets qui sont importants pour eux deux et à ne pas hésiter à se montrer vulnérable l’un envers l’autre : cela va permettre de revivifier le lien émotionnel.
Il est également important de prendre soin de soi et de cultiver une bonne relation avec la personne que l’on est ! Car malheureusement, les frustrations personnelles influent souvent négativement sur le quotidien du couple.
Avec de l’attention, des efforts communs et une bonne alliance thérapeutique avec le praticien, il est possible de se reconnecter émotionnellement à son conjoint, en éliminant le plus possible, les causes d’insatisfaction.

Surmonter une crise majeure comme l'infidélité

« Quand j’ai découvert que mon conjoint m’avait trompée, j’ai eu l’impression que mon monde s’écroulait », confie Marie-Jeanne, 27 ans. « J’étais dévastée, blessée, en colère. Je n’arrivais plus à lui faire confiance, notre relation était en miettes. »

Face à cette crise majeure, de nombreux couples peinent à se relever et finissent trop souvent par se séparer car une infidélité constitue une véritable trahison qui ébranle les fondements même de la famille.
Pourtant, il est parfois possible de surmonter cette épreuve et de reconstruire la relation, comme en témoigne Marie-Jeanne : « Nous avons décidé de consulter un thérapeute de couple car nous tenions l’un à l’autre. Pendant 6 mois, nous avons travaillé sur les raisons qui avaient conduit à l’infidélité et sur les failles de notre couple. Cela n’a pas été facile, mais le thérapeute nous a aidés : j’ai pu exprimer ma souffrance et sentir que mon mari la comprenait. Peu à peu, la confiance est revenue mets la frustration a été présente longtemps. »
Selon plusieurs études, l’EMDR (désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires), une technique utilisée en thérapie de couple, est une approche efficace pour traiter le traumatisme et le stress induit par l’infidélité. Cette technique permet de recadrer les émotions négatives et de donner un nouveau sens à l’événement, afin qu’il ne soit plus perçu comme paralysant.
Pendant une séance, le thérapeute a également amené Marie-Jeanne et son conjoint à identifier les besoins affectifs qui n’étaient plus comblés dans leur relation et qui avaient pu conduire à l’infidélité. « Nous avons réappris à communiquer, à exprimer nos attentes et nos frustrations. Nous avons retrouvé une connexion émotionnelle et une nouvelle complicité », explique la jeune femme.
Surmonter une infidélité est un chemin long et souvent douloureux, qui nécessite un véritable engagement des deux partenaires car la colère ronge la personne trompée. Avec l’accompagnement d’un professionnel, il est cependant possible de donner un nouveau souffle au couple et de renforcer les liens. « Aujourd’hui, nous ne sommes plus le même couple qu’avant, mais nous en sommes sortis plus forts et plus soudés », conclut Marie-Jeanne dans un sourire !

Une thérapie de couple efficace pour résoudre les conflits émotionnels

Clarifier les attentes et les besoins de chacun pour renforcer le lien conjugal

Renforcer le lien conjugal et prévenir la répétition des conflits est un objectif à atteindre et une demande forte pour la plupart des couples qui traversent des crises.

En effet, les partenaires ne parviennent plus à communiquer efficacement et à se comprendre : les non-dits, les frustrations accumulées et les attentes déçues créent peu à peu un fossé entre les deux conjoints.
Pendant une consultation en présence des deux partenaires, le thérapeute dispose de plusieurs outils pour aider les conjoints à mieux identifier et exprimer leurs besoins.
Par exemple, l’une des techniques peut être la « guérison des blessures émotionnelles ». Il s’agit d’explorer les expériences passées et les schémas relationnels de chacun, afin de comprendre comment ils influencent la relation actuelle. Une personne ayant souffert d’abandon dans l’enfance peut avoir un besoin accru de réassurance quasi permanente et de présence active de la part de son conjoint. Cela peut amener, malheureusement, a une sensation d’étouffement.
En prenant conscience de l’existence de cette blessure, le couple peut ajuster ses interactions tout en bénéficiant de l’aide du thérapeute pour diminuer l’impact négatif de la difficulté émotionnelle.
Le psychologue du couple peut également s’appuyer sur la pyramide des besoins de Maslow, afin d’aider les partenaires à mieux hiérarchiser leurs attentes.
Cette théorie très populaire postule que l’être humain cherche, dans son fonctionnement quotidien, à satisfaire différents niveaux de besoins, depuis les plus élémentaires (physiologiques, sécurité) jusqu’aux plus élevés (estime de soi et accomplissement). En identifiant les besoins de chacun, le couple peut alors trouver un équilibre et éviter les déceptions mutuelles.
Jean-Pierre et Martine, dans la soixantaine, ont été accompagnés par un thérapeute de couple et témoignent : « Grâce à la thérapie comportementale et une approche de la psychologie des profondeurs, nous avons réalisé que j’avais surtout besoin de stabilité et de sécurité dans notre relation, tandis que Marc aspirait à plus de reconnaissance et de soutien dans ses projets. Maintenant, nous veillons à combler ces besoins mutuellement. »
En apprenant à communiquer avec bienveillance sur leurs attentes et leurs besoins,  Jean-Pierre et Martine ont pu renforcer leur connexion émotionnelle et se sentir davantage compris et soutenus.
Quand elle est bien menée, la thérapie de couple offre un espace sécurisant pour se dévoiler en toute transparence auprès du conjoint et trouver des compromis satisfaisants pour chacun.

En conclusion

La thérapie de couple est une démarche précieuse pour les patients qui traversent des difficultés relationnelles. Comme nous l’avons vu, consulter un thérapeute permet très souvent de rétablir une communication saine et un dialogue constructif au sein du couple. Les conjoints apprennent à s’écouter, à exprimer leurs émotions et à résoudre les conflits de manière plus apaisée.

La thérapie offre également un espace pour retrouver de la complicité et une meilleure intimité émotionnelle. En partageant des moments de qualité, les partenaires renforcent leur lien et ravivent la flamme de leur amour.
Même lors de crises majeures comme une infidélité, la thérapie de couple peut aider à surmonter le traumatisme et à reconstruire la relation sur des bases plus solides. En fonction de l’implication de chacun et en explorant les raisons de la trahison ressentie, il est possible de donner un nouveau souffle au couple.
Enfin, clarifier les attentes et les besoins de chacun est essentiel pour maintenir une relation épanouie et satisfaisante sur le long terme. C’est la raison pour laquelle le thérapeute doit disposer d’outils efficaces pour accompagner les partenaires dans cette démarche d’introspection et de communication.
Au-delà de la résolution des problèmes immédiats, la thérapie de couple permet de remettre à plat une relation qui se dégrade afin de repartir sur de bonnes bases. Les conjoints développent alors une meilleure compréhension mutuelle, une plus grande maturité émotionnelle et vont acquérir de nouvelles compétences relationnelles.
N’est-ce pas exaltant d’apprendre à cultiver la bienveillance, l’empathie et le respect au sein du couple ?
Cette démarche thérapeutique permet de consolider l’amour et l’engagement, pour aller vers une relation toujours plus épanouissante et résiliente face aux aléas de la vie.
En choisissant de consulter un thérapeute compétent, les couples qui sont en désaccord se donnent vraiment les moyens de préserver et de faire grandir le lien qui les unit…

Edouard PETIT thérapeute de couple et sexothérapeute

Edouard Petit

Thérapeute de couple
Sexothérapeute